Autres prières Convertir en PDF  | Version imprimable |

Au nom d'Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Remarque: d'autres prières Sunna et nafila existent telle que; el-Fajr, el-Dhoha, el Awwabin, Quiyam-allayl...

At-tarâwih

Ce sont des prières qui s'effectuent au mois de ramadân à la mosquée. C'est l'imâm qui conduit la prière. Il lit chaque jour une tranche du Coran jusqu'au 27ième jour où il termine toute la lecture du Coran.

La prière du malade

Si tu es malade et que tu ne peux pas faire la prière normalement, tu peux prier assis ou allongé selon ton état.

Les prières collectives

Le Prophète -sur lui la grâce et la paix- a recommandé la prière en groupe à partir de deux personnes. Elle peut s'accomplir aussi bien chez soi qu'à la mosquée.

Tu t'alignes avec les orants derrière l'imâm et tu suis la récitation du Coran et les mouvements de ce dernier en silence. Tu répètes seulement, à haute voix, les formules suivantes: Allahou Akbar, rabbâna wa laka-l-hamd et as-sallâmu 'alyakom.

Si tu arrives en retard à une prière collective, tu commences immédiatement la prière avec le groupe et tu la continues en même temps que lui, jusqu'aux salutations (taslim). Ensuite, tu compenses ton retard de la façon suivante:

  • Si tu arrives avant le groupe ne s'incline pour la première rak'a, tu fais ta prière avec les autres jusqu'à la fin. Tu considères que ta prière est complète.

  • Si tu arrives après la première rak'a, tu continues ta prière avec le groupe. Après le taslim de l'imâm, tu ne le prononces pas. Tu te lèves aussitôt et, seul, tu rattrapes ton retard. Et après, tu fais le taslim.

Les prières nocturnes

Elles commencent à partir de la prière d'al-'ichâ et peuvent se prolonger jusqu'à l'aube. Tu peux faire autant de rak'a que tu veux. Ces prières se font deux rak'a après deux rak'a. Elles sont séparées l'une de l'autre par le taslim.

La prière sur la mort(salâtu-l-janâza)

Elle n'est pas obligatoire. Elle s'accomplit dans une mosquée ou en dehors. Le cercueil est placé devant l'imâm et face à la qibla. Les orants, continuellement debout, se mettent derrière l'imâm, sans chaussures à la mosquée et avec en dehors de la mosquée.

  • L'imâm dit Allahu Akbar que les fidèles répètent après lui.

  • Il lit la Fâtiha à voix basse.

  • Il répète encore Allahu Akbar suivi de la deuxième partie du tachahud.

  • Il redit encore Allahu Akbar et récite cette imploration: Allahumma aghfir lihayyinâ wa mayyitinâ wa châhidinâ wa ghâïbinâ wa saghîrinâ wa kabîrinâ wa dhakarinâ wa unthânâ. Allahumma mane ahyaytahu minnâ fa ahyihi 'alâ-l-islâmi, wa mane tawaffaytahu minnâ fa tawaffihi 'alâ-l-imâni. Allahumma inna (citez le nom du défunt) fî dhimmatika, wa habli jiwârika, fa qihi mine fitnati-l-qabri wa 'adhâbi-n-nâri, wa anta ahlu-l-wafâï wa-l-haqqi, fa-ghfir lahu wa-rhamhu, innaka anta-l-ghafûru-r-rahîm. « Mon Dieu, pardonne à nos vivants, à nos morts, aux présents et aux absents, à nos jeunes et à nos aînés, aux hommes et aux femmes. Mon Dieu, celui que tu gardes en vie, fais-le vivre dans l'islam; celui que tu rappelles à Toi, fais-le mourir dans la foi. Mon Dieu « untel, le fils d'untel » (le nom du défunt) est auprès de Toi sous Ta protection. Préserve-le du châtiment de la tombe et châtiment du Feu. Tu es Celui qui tient Ses promesses et Tu es digne de louanges. Pardonne-lui et accorde-lui Ta miséricorde. Tu es le Pardonneur, le Tout Miséricordieux ».

  • Il termine par Allahu Akbar et cette formule ou une autre: Allahumma lâ tahrimnâ ajrahu wa lâ tudillanâ ba'dahu wa-ghfir lanâ wa lahu. « Mon Dieu, ne nous prive pas de sa rétribution et ne nous égare pas du droit chemin après lui. Pardonne-nous ainsi qu'à lui-même ».

  • Puis les salutations. : as-salâmu 'alaykum.

La prière du vendredi(salâtu-l-jumu'a)

Elle remplace la prière du Dhuhr. Elle se fait dans une mosquée. Ce jour là, tu fais tes grandes ablutions, tu portes de beaux habits et tu te parfumes. L'imâm fait un sermon (khoutba) du haut de son prétoire (minbar). Tu l'écoute attentivement et tu dois éviter de parler avec ton voisin. Après le sermon, l'imâm conduit la prière qui se compose de deux rak'a.

Les prières surérogatoires(an-nawâfil)

Elles s'accomplissent individuellement:

  • L'aube (al-fajr) : deux rak'a

  • Deux rak'a avant la prière du dhuhr et deux autres après

  • Deux rak'a avant la prière du 'asr

  • Deux rak'a après la prière du maghrib

  • Deux rak'a avant la prière du al-'ichâ

Cependant, tu peux faire autant de prières que tu veux, sauf entre la prière du subh et le lever du soleil, d'une part, entre la prière du 'asr et le coucher du soleil, d'autre part.

La prière du voyageur(salâtu-l-musâfir)

Si tu pars en voyage et que tu t'éloignes de ton lieu de résidence de plus 85 kms, tu peux raccourcir tes prières obligatoires et les regrouper deux à deux.

  • Tu fais deux rak'a seulement du dhuhr à l'heure prescrite, après les salutations, tu fais immédiatement deux rak'a pour le 'asr

  • Tu peux également regrouper le maghrib et le 'ichâ (sauf que le maghrib doit garder ses trois rak'a)

  • La prière du subh est toujours de deux unités.

La prière de la consultation(salâtu-l-istikhâra)

Quand tu as un besoin ou quelque chose à réaliser, tu implores Dieu d'exaucer tes vœux en te montrant la manière de procéder et la conduite à adopter. Cette prière d'effectue le soir avant de te mettre au lit.

  • Tu fais deux rak'a à voix basse. Ensuite, tu formules ton du'â: Allahumma innî astakhîruka bi 'ilmika wa astaqdiruka bi qudratika wa as-aluka mine fadlika-l-'azîm, fa innaka taqdiru wa lâ aqdiru, wa ta'lamu wa lâ a'lamu, anta 'allâmu-l-ghuyûbi. Allahumma ine kunta ta'lamu anna hadhâ-l-amra (citer ce besoin) khayrune lî fî dînî wa ma'âchî wa 'âqibati amrî, faqdurhu lî wa yassirhu lî, thumma bârik lî fîhi, wa ine kunta ta'lamu anna hadhâ-l-amra charrun lî fî dînî wa ma'âchî wa 'âqibati amrî, fa-srifhu 'annî wa-qdur lî-l-khayra haythu kâna thumma ardhinî bihi. « Mon Dieu, je te demande de me guider dans mon choix par Ta science, de bénéficier de Ta Puissance, de me favoriser car Tu peux tout et je ne peux rien. Tu es le Connaisseur des choses cachées. Seigneur si Tu vois que dans cette affaire (tu la cites), il doit résulter du bien pour moi, pour ma religion, ma subsistance et ma vie dernière, facilite-moi la tâche et bénis-là pour moi. Si Tu sais qu'il doit en résulter un mal pour moi, pour ma religion, ma subsistance et dans ma vie dernière, détourne-moi d'elle et détourne-la de moi. Accorde-moi le bien où qu'il soit, ensuite agrée-le moi ».

La prière de demande de pluie(salâtou-l-istisqâ)

Elle s'accomplit à la suite d'une sécheresse. Elle consiste à implorer le Tout Puissant d'envoyer une pluie abondante pour revivifier les champs de cultures.

Cette prière comprend deux rak'a. L'imâm fait des implorations (du'â). Les fidèles disent après chacune d'elles :amîne.

  • L'imploration est la suivante: Al-hamdu li-lâhi rabbi-l-âlamîna ar-rahmani ar-rahîmi mâliki yawmi-d-dîni. Lâ ilâha illâ-llah yaf'alu mâ yurîd. Allahumma anta Allah lâ ilâha illâ anta-l-ghaniyyu wa nahnu-l-fuqarâ. Anzil 'alaynâ-l-ghaytha wa-j'al mâ 'anzalta lanâ quwwatane wa balaghâne ilâ hîne. Allahumma aghithnâ. Allahumma aghithnâ. Allahumma aghithnâ. Allahumma asqinâ ghaythane maghîthane marî'ane nâfi'ane ghayrz dârrine, 'âjilane ghayra ajilane.« Louanges à Dieu, Seigneur des univers, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, le roi du jugement. il n'y a de divinité que Dieu. Il décide ce qu'Il veut. Mon Dieu, il n'y a de divinité que Toi. Tu es le Riche et nous sommes les pauvres. Secours-nous et fais que ce que Tu nous dispenses soit une force. Seigneur, secours-nous, secours-nous, secours-nous. Arrose-nous d'une pluie bénéfique et non pas nuisible ».

Les salutations à la mosquée(tahiyyatu-l-masjid)

Quand tu entres à la mosquée, avance toujours ton pied droit le premier. Ensuite, tu accomplis deux rak'a. Tu salues ainsi ce lieu de prière.

Les prières des deux fêtes de l'aïd(salâtou-l-'idayn)

Il y a celle qui clôture la fin du mois de ramadân et celle de la fête du sacrifice. Deux mois et dix jours environ séparent les deux fêtes. Les deux prières collectives des 'aïd s'accomplissent soit à la mosquée, soit en dehors, sur un grand espace à l'air libre. Elles comprennent deux rak'a chacune.

L'imâm conduit la prière à haute voix. Au début de la première rak'a, il prononce sept fois Allahu Akbar. Lors de la seconde rak'a il prononce cinq fois Allahu Akbar. Quand la prière est terminée, il fait son sermon (khutba).

C'est une prière sunna très recommandée aux hommes et aux femmes.

La prière de l'éclipse

Quand l’éclipse solaire survint à l’époque du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) il dépêcha quelqu’un crier : « Á la prière commune! » Puis il dirigea la prière pour les gens , les sermonna , leur expliqua la sagesse à tirer de l’éclipse, déclara la fausseté des croyances antéislamiques ( entourant le phénomène) et leur apprit ce qu’il fallait faire en fait de prières , d’invocations et d’aumônes.

A l’arrivée de l’éclipse, les musulmans craignaient (jadis ) qu’elle ne fût un signe précurseur d’une épreuve et ils avaient recours à l’invocation d’Allah afin qu’il éloigna d’eux ce qu’ils craignaient.

Cette prière ressemble à celle de l'Aïd. Elle commence dès l'éclipse de l'un des deux astres jusqu'à sa réapparition. Les gens se rassemblent à la Mosquée, sans appel ni annonce de la prière. Seulement, il est bon de les y convier en criant :"La prière en assemblée". Le hadith suivant rapporté par Moslim nous montre la manière d'accomplir la prière de l'éclipse solaire.

"Aïcha nous dit :" Le soleil s'éclipsa du vivant du Prophète (saw). Il sortit à la mosquée, aligna les gens derrière lui et dit "Allahou Akbar". Il fit une longue récitation de Coran, dit "Allahou Akbar" et s'inclina longuement, mais moins long qu'à la récitation, puis il se releva en disant "Sami Allahou Limane Hamida" (Dieu a entendu celui qui Le loue), suivi de "Rabbana wa lakal hamd (Seigneur à Toi la Louange). De nouveau, il récita longuement du Coran mais moins que la précédente. Puis il s'inclina longuement mais moins que la première fois. Il se releva ensuite en disant "Sami Allahou Limane Hamida" suivi de "Rabbana wa lakal hamd", et il se prosterna.

Il accomplit la deuxième la 2ème rakaate identique à la première. Au total il accomplit quatre inclinaisons et quatre prosternations. Le soleil réapparut avant le départ du Prophète (saw). Il se leva et tint un discours. Il remercia Dieu et dit :"Le Prophète (saw) a dit :"Le soleil et la lune sont deux signes parmi tant d'autres de Dieu. Ils ne s'éclipsent ni à la mort, ni à la naissance de personne. Quand vous apercevez l'éclipse, priez !".

La prière de l'éclipse solaire se fait à voix basse dans la récitation du Coran.

En ce qui concerne la prière de l'éclipse lunaire, elle se décompose en deux rakaates habituelles. La lecture du Coran se fait à voix haute.

 

Sondage

Comment trouvez-vous le site As-salat ?
 

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne
(C) 2005 - 2017 As-salat

Le contenu du site As-salat est tiré du livre l'apprentissage de la prière
avec l'autorisation des éditions IQRA. Tout droit reservés (C) Editions IQRA.